Point de vue d'une girouette

Publié le par Auryne

Pour les jeux de Caramba 

 

 

 

Sous un ciel pourpre
Elle se dresse, remplie de fierté
Propre comme un sou neuf
Après la pluie et la peur de l'orage.
 
Vrai pro des vents
Elle n'est point frêle
La petite fée des temps
L'elfe des airs.
 
Elle est en fer forgée
Pure produit du forgeron
Pour mon âme poétesse
Elle donne du pep à ma muse.
 
C'est qu'elle est fertile, la belle
Elle flirt avec les vents et les mots
Parfois elle m'en refile un
Tout flétri et usé.
 
Lorsqu'elle est en fête
Point de férie pour moi
Je filtre ses pensées
Recherchant le trèfle à quatre feuilles.
 
Bien que plate, elle voit la vie en relief
Reflet de notre société
Elle revisite et relifte l'univers
Figure de proue du navire de mes rêves.
 
De son perchoir elle lit le monde
Relie les évènements entre eux
Mêle le réel à l'imaginaire
Tout en restant liée à son point d'ancrage.
 
Mieux qu'une télé
Elle n'est pas réservée à une élite
Mais il faut un peu la chercher
Tu peux la croiser au détour d'une rue.
 
Calme et pleine d'ire
Hivers et été
Continent et île
Bref instant et ère éternelle.
 
Tant que dureront les temps
Tant que tourneront les vents
Tant que dureront les rêves
Tant que tourneront les girouettes.
 
Auryne
 

 

 

 

Publié dans poésie

Commenter cet article

jill-bill.over-blog.com 13/03/2012 14:02


Bonjour Auryne... Tu as usé de tous les mots proposés certainement.... et ceci dans un texte magistral.... j'applaudis la performance de ta girouette !  Amitiés, jill