Muse

Publié le par Auryne

 

Dans le ciel de nos hivers,
Issu de la magie d'hier,
Tu apparais sur notre terre
Pour inspirer d'éternels vers.
 
Ô arbre bienheureux !
Car par vous apparaît dans les cieux
Le visage si jeune et si vieux
De la muse poétesse de nos aïeux.
 
Sage et fugace,
Tu nous contemples face à face,
Fais fi de nos angoisses
Mets en nos pensées un peu d'audace !
 
Ô muse des temps présent et passé !
Ne sois pas éffarouchée,
Et de par la beauté de tes idées
Fais que nos plumes soient inspirées.
 

 

Publié dans poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Caramba 07/03/2012 00:10





Un dernier petit schtroumpf


avant de m’enschtroumpfé


et je vous dit à bienschtroumpf


L’écriture schtroumpf n’étant pas schtroumpf


j’en ai fais un schtroumpfé-schroumpfé,que je sais


que vous me schtroumpferez d’un grand schtroumpht

mansfield 01/03/2012 18:30


Un bel hommage à la muse, à la plume, à l'inspiration!

mansfield 15/02/2012 14:20


Ode à la muse, qu'elle continue de nous inspirer de belles phrases et de beaux vers!

Suzâme 10/02/2012 11:08


Que vive la muse à l'instant et dans l'éternité. Visage de la beauté invisible et intime pour les poètes guetteur de cette inspiration qui les subjuguent et les dépassent comme déesse des arts.
Beau poème. Bisous. Suzâme

jill bill 10/02/2012 08:13


Bonjour Auryne, elle est passée par ici en tous cas.... Belle inspiration !  Bonne fin de semaine à toi, amitiés de jill